Notes et remerciements

La rédaction de cette courte et modeste étude trouve son origine, il y a trois ou quatre ans. En effet, après avoir lu l’excellent Dust Clouds in The Middle East de Christopher Shores, je suis tombé par hasard sur le premier volume de la chronique sur la chasse sud-africaine durant la campagne d’Afrique de l’Est, rédigé par Michael Schoeman. En comparant les deux ouvrages, j’ai remarqué quelques différences vis-à-vis des événements décrits. Souhaitant en apprendre plus, j’ai commencé à chercher des informations sur le sujet, à acheter divers livres et progressivement une véritable passion s’est développée s’agissant de ce sujet et plus globalement concernant l’aviation militaire en Afrique du Sud.

Au fur et à mesure de ces quelques recherches et des discussions sur divers forum français, j’ai constaté que très peu de passionnés avaient connaissance des combats aériens qui eurent lieu dans cette partie si lointaine du monde et, il est vrai, tant éloignée de grands événements de la Seconde Guerre Mondiale.

J’ai, ainsi, eu progressivement l’envie de rédiger un petit document relatant les opérations aériennes dans le cadre de cette campagne oubliée.

Certes, il existe quelques ouvrages, de très grande qualité, consacrés au sujet, dont le lecteur en trouvera mention dans la bibliographie. Cependant, force est de constater que ceux-ci sont souvent soit relativement anciens ou limités.

Cette étude a été rédigée en prenant appui sur le livre de Christopher Shores. L’objectif n’est évidemment pas de révolutionner les travaux de celui qui est, probablement l’un des meilleurs auteurs actuels, s’agissant de la RAF. Une telle idée serait d’une part prétentieuse, irréaliste, idiote et erronée. D’autre part, mes recherches peuvent paraître bien modestes par rapport à celles réalisées par cette référence. L’objectif est simplement d’offrir aux lecteurs français quelques clés sur une campagne aérienne sortant des sentiers battus, ainsi que de réaliser une petite mise à jour aux regards des nouvelles informations disponibles. Rien de plus.

En effet, avec l’Internet, il faut reconnaître que la recherche est devenue d’un accès facile. Les forums permettent de prendre contact avec d’autres passionnés situés à l’autre bout du monde, les archives nationales de certains pays ouvrent leurs portes par le biais de la numérisation….

Cette étude a été écrite grâce à une comparaison entre les différents ouvrages consacrés au sujet, et les archives ou journaux de marches des différents Squadrons engagés, qu’ils soient britanniques ou sud-africains. Malheureusement, il n’a pas été possible de procéder de même pour la Regia Aeronautica. La méconnaissance de cette langue et l’impossibilité de pouvoir accéder aux sources en sont les raisons. Il ne peut qu’être espéré que le lecteur voudra bien pardonner la différence de traitement. Il est, cependant, du souhait de l’auteur d’y remédier progressivement si des possibilités s’offrent.

Dans tous les cas, cette étude aurait été totalement impossible sans l’aide de diverses personnes qu’il convient de remercier immédiatement.

Tout d’abord, Dean Wingrin dont le très bon site et forum consacré à la SAAF1 a été d’une aide précieuse pour obtenir diverses informations et l’accès à certains livres sud-africains. Parmi les différents membres, trois d’entre eux ont eu un rôle fondamental. Tinus le Roux pour m’avoir fourni une quantité impressionnante de photographies issues des archives sud-africaines, Doug Drysdale pour la riche collection d’articles et Vernon Vice pour sa chronique de la SAAF. Enfin, Terry Cawood, SA National Coordinator of South Africa War Graves Project, pour m’avoir fourni des précisions concernant l’identité de plusieurs personnels sud-africains.

Au Royaume-Uni, je suis redevable de Michael Napier qui m’a, d’une part autorisé à utiliser des informations du site internet de l’Association du 14 Squadron RAF, et d’autre part autorisé à consulter ses recherches relatives à la participation du Squadron à la campagne d’Afrique de l’Est (30 pages en format Word).

Mais aussi l’Association du 8 Squadron RAF pour l’accès aux photos et articles présents sur le site officiel.

Et enfin, à l’auteur britannique Brian Cull, pour les divers conseils.

Pour la Regia Aeronautica, je suis largement redevable à Håkan Gustavsson, dont le site internet2 consacré aux biplans et à leurs pilotes durant la seconde guerre mondiale est d’une richesse extraordinaire, à Ludovico Slongo et au forum français Italie 1939 – 19453.

Enfin, je remercie tous les amis sous Il2, ainsi que sous les forums Check Six et Aviation Ancienne. Sans leurs conseils, corrections, avis, encouragements, interrogations, je n’aurais probablement jamais entrepris la rédaction de cette étude en laissant tout sous forme de notes sur mon bureau et mon ordinateur.

Malheureusement, l’un d’entre eux, mon ami Olivier Attenont, plus connu sous le pseudonyme de Harty dans le petit monde de la simulation aérienne, n’est aujourd’hui plus là pour en voir le résultat.

Il sera juste demandé une pensée pour lui.

Enfin, et surtout, un très grand merci à André Droulin pour son patient et précis travail de relecture à travers les chemins sinueux de mon orthographe déplorable. L’état de cette chronique des combats aériens au-dessus de la Corne de l’Afrique, lui en est très largement redevable. S’il reste, la moindre faute, j’en suis évidemment le seul et unique responsable.

En espérant que les lecteurs, s’ils existent, auront autant de plaisir à lire ce court document que l’auteur à le rédiger.

________________________________________________________________________________________________________

1 http://www.saairforce.co.za/

2 http://surfcity.kund.dalnet.se/index.html

3 http://www.sovavtoprom.fr/forum/index.php

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s