Archives de l’auteur : ajcrou

A propos ajcrou

Air Operations over East Africa (1940 - 1941) / Combats au-dessus de la Corne de l'Afrique, les opérations aériennes en Afrique Orientale italienne en 1940 – 1941 https://aviationaoi.wordpress.com/

14 décembre 1940

Front nord

Trois Vickers Wellesley du No.223 (RAF) Squadron décollent à 13 h 45 pour bombarder l’aérodrome de Gura : L2714 (Squadron Leader Jack F. Roulston, Sergeant Hadrow et Hall), L2690 (Sergeant Ballantyne, Pilot Officer White et Naismith) et L2659 (Flying Officer Shepherd, Pilot Officer Buckle et Sergeant Beck). En effet, au moment où davantage de troupes débarquent dans les ports soudanais, le transfert d’un certain nombre de bombardiers italiens vers les aérodromes érythréens inquiète les responsables britanniques. Arrivés individuellement au-dessus de la cible, vers 17h00, les avions britanniques sont engagés par le Fiat CR.42 du Tenente Mario Visintini de la 412a Squadriglia CT. Malgré plusieurs attaques pendant une dizaine de minutes et quelques dégâts, le Squadron Leader Jack F. Roulston est en mesure de distancer son adversaire en descendant vers le sol. Le Wellesley L2690 est immédiatement attaqué par Mario Visinitini pendant environ trois minutes en causant quelques dégâts légers dans la structure de l’appareil. Le Sergeant Ballantyne réussit néanmoins à s’échapper et à rentrer à sa base. La mission n’est pas de tout repos puisque le Wellesley L2659 est lui aussi endommagé, mais cette fois par la défense antiaérienne. En dépit des affrontements, les trois bombardiers britanniques sont en mesure de larguer leurs bombes, cependant les avions au sol sont trop dispersés pour obtenir un résultat satisfaisant selon les rapports. À noter que selon les rapports du commandement italien, un Wellesley est revendiqué détruit et un autre probable[1]. Christopher Shores remarque, alors, qu’aucune perte totale n’est à signaler auprès de la RAF pour cette journée. Or, il s’avère qu’un Bristol Blenheim Mk IV du No.14 (RAF) Squadron a décollé pour une reconnaissance armée de l’aérodrome de Zula. Un signal confirmant l’attaque est bien reçu vers 22 h 00, puis plus rien. Le Bristol Blenheim Mk IV T2167 et son équipage (Sergeant Bleddyn T. Hopkins, Jean C. Hall et Robert F. Murray) sont portés disparus sans explication précise[2]. Il n’est, dès lors, pas impossible que la chute de l’appareil ait été aperçu ou reporté aux italiens.

Le No.94 (RAF) Squadron apprend, en cette journée, la triste nouvelle du décès du Flying Officer Frank M. Stephenson à l’hôpital d’Aden des suites de la malaria. Il était membre de l’unité depuis avril 1939[3].

Front Sud

Un bombardier italien est signalé au-dessus du terrain de Marsabit. Plusieurs passes de mitraillages sont effectuées sur les Junkers Ju.86 au sol, mais seulement des dégâts mineurs sont enregistrés.

Pertes alliées
No.47 (RAF) Squadron Wellesley Flight Lieutnant Stewart Retour base (Gordons Tree), suite à un problème moteur[4].
No.94 (RAF) Squadron   Flying Officer Frank M. Stephenson Décédès des suites de la malaria.
No.223 (RAF) Squadron Wellesley L2714 Squadron Leader Jack F. Roulston, Sergeant Hadrow et Hall Endommagé lors d’un affrontement avec un Fiat CR.42 ; Gura
No.223 (RAF) Squadron Wellesley L2690 Sergeant Ballantyne, Pilot Officer White et Naismith Endommagé lors d’un affrontement avec un Fiat CR.42 ; Gura
No.223 (RAF) Squadron Wellesley L2659 Flying Officer Shepherd, Pilot Officer Buckle et Sergeant Beck Endommagé par la DCA, Gura.
No.1 (SAAF) Squadron Gladiator N5851 Lieutnant Edwin A. Jarvis S’écrase à l’atterrissage ; Heston.
No.12 (SAAF) Squadron Ju.86   Attaque du terrain de Marsabit, par un bombardier italien, légers dommages plusieurs Ju.86.
Revendications Italie
  1 Wellesley détruit et 1 probablement détruit.    

[1] No.223 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27/1374 ; GUSTAVSSON, Håkan. Capitano Mario Visintini Medaglia d’oro al valor militare. Biplane Fighter Aces from the Second World War [Consulté le 23/01/17]. http://surfcity.kund.dalnet.se/italy_visintini.htm  ; EUSEBI, Eugenio, LAZZARO, Stefano et SLONGO Ludovico. Le vittorie aeree di Mario Visintini in Africa Orientale, in Storia Militare, n°246, 2014, p. 63.

[2] No.14 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/192 ; NAPIER, Michael. Winged Crusaders : The Exploits of 14 Squadron RFC & RAF 1915 – 1945. Barnsley : Pen & Sword, 2013.

[3] No.94 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kew : TNA, AIR 27/753.

[4] No.47 (RAF) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27 / 463.

13 décembre 1940

Front nord

En raison de l’arrivée progressive de la 4th Indian Division dans les ports soudanais, les Blenheim Mk IVF sont jugés en nombre insuffisant pour assurer la protection des navires. Le B Flight du No.14 (RAF) Squadron est, dès lors, chargé durant les 13 et 14 décembres de conduire une série de patrouilles durant toute la journée à la recherche de tous sous-marins italiens dans le secteur. L’ensemble de ces sorties de protections, ainsi que le harcèlement quotidien contre les aérodromes italiens semblent porter ses fruits puisque la Regia Aeronautica et la Regia Marina ne sont pas en mesure de porter préjudice au déploiement des troupes indiennes à Port Soudan.

12 décembre 1940

Front nord

Comme lors du 13 octobre, la 412a Squadriglia CT organise une sortie en force pour attaquer le terrain avancé de Goz Regeb où est basé le B Flight du No.237 (Rhodesia) Squadron. À cet effet, cinq Fiat CR.42 décollent en compagnie d’un Savoia-Marchetti SM.79 (Tenente Colonnello Liberati). Ils arrivent au-dessus de la cible vers 6 h 10. Le Savoia-Marchetti SM.79 largue ses bombes, tandis que trois chasseurs passent immédiatement à l’attaque (Capitano Antonio Raffi, Tenente Carlo Canella et Mario Visintini), tandis que deux autres restent en couverture (Tenente Luciano Cacciavillani et Sottotenente Giovanni Levi). Quatre Hawker Hardy sont détruits au sol (K4053, K4308, K4055 et K4307[1]). Cependant, dans le même temps, l’appareil du Capitano Antonio Raffi est touché par des tirs provenant du sol. Il prend immédiatement le chemin vers ses lignes, mais son moteur tombe en panne dans les environs d’Aroma (au nord de Kassala, en territoire soudanais). Contraint à un atterrissage forcé, il reçoit l’aide du Tenente Mario Visintini. Ce dernier décide d’atterrir pour le récupérer. En raison de la petite taille de l’habitacle du Fiat CR.42, il doit s’assoir sur les genoux d’Antonio Raffi pour pouvoir piloter. Il est, en outre, nécessaire d’abandonner les parachutes sur place. Dans une position quelque peu compliquée, il parvient cependant à ramener son appareil (et son chef) à Barentu. Les Tenente Mario Visintini, Luciano Cacciavillani et Sottotenente Giovanni Levi redécollent rapidement afin de détruire l’appareil abandonné. Ils en profitent pour revendiquer, sur place, la destruction de trois automitrailleuses[2].

De son côté, le No.14 (RAF) Squadron envoie deux Bristol Blenheim Mk IV sur le terrain avancé de Wadi Gazuza. Ils retrouvent sur place cinq Vickers Wellesley du No.223 (RAF) Squadron. L’ensemble des appareils décollent, entre 17 h et 17 h 30, pour viser les aérodromes d’Asamara, Gura et Mai Edaga. Une méthode quelque peu différente est employée cette fois-ci, puisque les bombardiers sont censés larguer des bombes à retardement (avec un délai de douze heures) afin d’empêcher le déploiement des avions italiens.

Pertes alliées
No.237 (Rhodesia) Squadron Hawker Hardy K4053, K4308, K4055 et K4307   Détruits au sol, bombardement aérodrome Goz Regeb.
No.237 (Rhodesia) Squadron Hawker Hardy Flying Officer John Walmisley, Leading Aircraftman Peter G. Payne Atterrissage forcé (panne de carburant).
Revendications Italie
412 a Squadriglia CT 5 Vickers Vincent détruits au sol Capitano Antonio Raffi, Tenente Carlo Canella et Mario Visintini (Fiat CR.42) Attaque du terrain de Goz Regeb.
412 a Squadriglia CT 3 automitrailleuses détruites au sol Tenente Mario Visintini, Luciano Cacciavillani et Sottotenente Giovanni Levi Aroma
Pertes Italie
412a Squadriglia CT Fiat CR.42 Capitano Antonio Raffi Endommagé par la DCA, atterrissage forcé près d’Aroma. Appareil détruit.

[1] No.237 (Rhodesia) Squadron : Operations Record Book (Form 540 and Form 541). Kiew : TNA, AIR 27/1450

[2] GUSTAVSSON, Håkan. Capitano Antonio Raffi. Biplane Fighter Aces from the Second World War [Consulté le 23/01/17]. http://surfcity.kund.dalnet.se/italy_raffi.htm ; EUSEBI, Eugenio, LAZZARO, Stefano et SLONGO Ludovico. Le vittorie aeree di Mario Visintini in Africa Orientale, in Storia Militare, n°246, 2014, p. 63.

News 09/03/17

7 décembre 1940 : https://aviationaoi.wordpress.com/2017/03/09/7-decembre-1940/

8 décembre 1940 : https://aviationaoi.wordpress.com/2017/03/09/8-decembre-1940/

9 décembre 1940 : https://aviationaoi.wordpress.com/2017/03/09/9-decembre-1940/

10 décembre 1940 : https://aviationaoi.wordpress.com/2017/03/09/10-decembre-1940/

11 décembre 1940 : https://aviationaoi.wordpress.com/2017/03/09/11-decembre-1940/

10 décembre 1940

Front Sud

Une journée quelque peu originale à lieu pour le No.3 (SAAF) Squadron. Ainsi, la Royal Navy décide de planifier un raid naval contre le port somalien de Kismaayo. Le HMS. Southampton doit, donc, approcher vers 13 h 00 pour ouvrir le feu sur les différentes installations portuaires et navires présents. À cet effet, l’hydravion Walrus, transporté par le navire, est chargé de guider les tirs. Afin d’éviter toute menace par la Regia Aeronautica, quatre Hawker Hurricane Mk.I (Major Noël G. Niblock-Stuart, Capatain John E. Frost et Noël, C. Harvey, Second Lieutnant S.D. Marsh du No.3 (SAAF) Squadron sont chargés de se relayer (par section de deux) entre 13 h 00 et 13 h 45. En parallèle, un Glenn Martin (Major Charles E. Martin) du No.14 (SAAF) Squadron doit effectuer une reconnaissance approfondie en fin d’après-midi (16 h 00 – 18 h 00). Un navire de transport italien est signalé détruit. Le résultat de ce raid semble très limité puisque selon le rapport du Major Charles E. Martin : « après la fin du bombardement naval, le transport maritime a repris comme avant ».

Pertes alliées
No.1 (SAAF) Squadron Gloster Gladiator Mk.II N5830 Lieutnant John L. Hewitson

Rentre à sa base, problème moteur.

7 décembre 1940

Front nord

Les Français rattachés au No.8 (RAF) Squadron continue leurs vols à bord du Glenn Martin 167 F n° 102 (Flight Lieutnant Jacques Dodelier, Warrant Officer Yves Trécan, Flight Sergeant Ronan Michel) avec une reconnaissance du secteur : Massawa – Edd – Thio — Assab, entre 9 h 40 et 13 h 55.

Le Tenente Luciano Cacciavillani, ainsi que deux autres pilotes dont les identités ne sont pas connues, est détaché provisoirement auprès de la 412a Squadriglia à Gura[1].

Front Sud

Les archives sud-africaines vont état d’une attaque sur le terrain de Bura, par un S.81 volant à 4 500 mètres, à 7 h 38.

Pertes alliées
Hawker Audax Pilot Officer Tallent Collision au décollage avec un Glenn Martin ; Nakuru.
No.14 (SAAF) Squadron Glenn Martin Lieutnant B. Brain Collision au décollage avec un Hawker Audax ; Nakuru.

[1] GUSTAVSSON, Håkan. Tenente Luciano Cacciavillani. Biplane Fighter Aces from the Second World War [Consulté le 19/01/17]. http://surfcity.kund.dalnet.se/italy_cacciavillani.htm